03 février 2007

Parlons cuisine…

Ce n’est pas parce que c’est « cliché » que ce n’est pas vrai. Ainsi, avec la connexion Internet (encore que depuis la rentrée je n’ai globalement pas à me plaindre), la cuisine est ce qu’il y a de pire en Irlande.

Comprenons-nous : je ne meurs pas de faim, loin de là. On mange très correctement au restaurant, Connie peut en témoigner. Dans les supermarchés, on trouve de la viande, des pâtes, du riz comme partout ailleurs. Mais sorti des aliments de base nécessaire à la simple survie, l’horizon se réduit drastiquement.

Moi qui me suis vu offrir un livre de cuisine pour Noël, je n’ai guère l’occasion de m’en servir tant les ingrédients sont introuvables. Alors chaque semaine, c’est la même rengaine : pâtes, riz, poulet, etc. Difficile de varier. Trouver de la crème fraîche relève du parcours du combattant. En fromage, sorti du cheddar (qui la plupart du temps n’a pas de goût), c’est le néant. Enfin si, si vous allez dans un hypermarché, mais alors c’est deux à trois fois plus cher. Même chose pour des trucs aussi simples que des lardons, steaks hachés, etc., difficilement voire pas du tout trouvables. Quant au rayon fruits et légumes, même s’il a le mérite d’exister, il fait bien triste mine.

Il n’y a guère que la bière qui vaille le coup en Irlande, mais ça ne se mange pas (quoique, la Guinness…). Bref, la cuisine, c’est pas ça, sauf si vous tombez sur un couple dont le mari cuisine divinement, comme ce fut le cas il n’y a pas longtemps… Sauf que le dit-mari n’est pas irlandais d’origine. ^^

Et à la fac ? Un truc qui m’avait surpris lors de mon arrivée, c’était le nombre d’étudiants obèses qu’on pouvait croiser dans les couloirs de DkIT. Par la force de l’habitude ça ne me choque plus du tout, au point que si je n’avais pas le souvenir de cette première impression je pourrais croire qu’il n’y a aucune différence avec la France, mais le fait est qu’il y en a une. Les produits en vitrine dans les distributeurs qui parsèment les couloirs l’expliquent peut-être en partie… Chips, barres de chocolat, ou boissons (très) sucrées, au choix. Quant à la cantine, j’ai essayé, une fois. Le soir venu je sentais encore mon estomac lutter pour digérer le déjeuner. ^^ Je n’ai peut-être pas eu de chance, mais ça ne m’a pas donné envie de retenter l’expérience. Les sandwichs ne valent guère mieux, le pain n’a de pain que le nom, et si vous êtes allergique aux oignons, ils en mettent partout.

En conclusion, la cuisine n’est pas ce que je vais regretter lorsque je rentrerai en France. ^^

7 commentaires:

Darkvosinh a dit…

Bon, si j'ai bien compris, c'est pas demain la veille que tu vas tester ma recettes de spaghettis aux crevettes alors ^^

A moins que... Tu me diras

Same a dit…

Pauvre choupinet :(
Je compatis encore une fois pour ces repas composés de féculents divers et non variés.

Biz :)

Sarah a dit…

Pov petit copilote... que veux tu on peut pas avoir des repas ou on s'eclate le bide comme au Nouvel An tous les soirs
Bon, en attendant, proposition indecente pour te donner encore plus envie de revenir en France (quoique...) : tu m'accompagnes quand au Parc des Princes? Non parce que j'ai moyen de débaucher un pote qui bosse la bas pour me recolter des invits mdr... alors alooooors?
Tu reviens en mars-avril? Siteplééééé!

Albireo a dit…

Bon, le message précédent était un peu confus, on efface tout et on recommence. ^^

Je reviens le week-end du 3 mars, mais ce jour-là le PSG se déplace à Sedan. Normalement, je devais revenir en Irlande le 5 mars. MAIS, il se peut que j'ai une semaine de vacances à ce moment-là. Si c'est le cas je vais très certainement échanger mon billet de retour, ce qui me permettrait peut-être d'être à Paris le samedi 10 mars, pour un PSG-Auxerre...

Bref, je suis très intéressé par la proposition, :) quand as-tu besoin de ma réponse ?

Sarah a dit…

Hum... voyons il faut que mon pote bosse toujours la bas (ce qui a priori va etre le cas jusqu'en aout, donc ca va). Normalement je le previens genre 2 semaines a l'avance que je veux les places, en esperant qu'il les a pas promises derriere mon dos ;) donc... reponse des que tu peux! bon sinon, y'a toujours moyen de te faire venir a Auteuil, mais alors la faut que tu acceptes la vision de moi dechainée, sautant baignée de lumiere de fumigenes, et virant de mes cheveux le PQ qui y tombe parfois... je sais, c'est d'un romatisme rare :)

Andrea a dit…

Tadada, si tu es à Auteuil comme tu es devant Bono, je suis sûre que co-pilotou le vivra très bien d'abord parce que je t'ai trouvé très agréable devant U2 (aussi déchaînée que moi!) et que dît co-pilote m'a supporté à des concerts des Corrs et crois moi tu ne peux pas faire pire que Connie dans ces moments là : voix ébraillée, cheveux flasque et mains faisant des signes bizarres... puis baigner dans la fumée des fumigènes plutôt romantique justement non ?^^

Et pour en revenir à la cuisine, moi je vous dis en dehors de la Knorr déshydratée, du cheddar orange et de mon saumon assaisoné de ses nouilles chinoises à la Maggie,point de salut!

Albireo a dit…

Si tu me proposes Auteuil, je signe des deux mains : je ne risque pas d'avoir une autre occasion de connaître l'ambiance du kop. ;)

Bon, il y a bien une study week du 5 au 12, je vais tâcher de planifier mon retour en France cette semaine et je te tiens au courant.

Et pour en revenir au sujet, merci à tous pour vos messages de compassion. ^^;