26 février 2007

(Long) week-end

J’ai peu dormi ces dernières nuits. J’avais une compétition d’escrime samedi (un tournoi inter-universitaire), mais comme je suis quelqu’un de sérieux, vendredi soir, je me suis fait inviter à jouer au poker dans l’appartement d’un copain… que j’ai quitté entre une et deux heures du matin. Ça change du net, et c’est nettement plus intéressant. J’ai fini quatrième : en duel à tapis avec as valet de trèfle contre as six dépareillés, je vois un six sortir sur le turn… Pas de bol !

Malgré cela, je n’ai pas eu de mal à me lever. Rendez-vous était fixé à 10 h 30 devant le campus. De là, départ pour Maynouth, une ville située dans les environs de Dublin. Là même où j’ai participé à mon premier tournoi d’escrime. Nous étions sept de DkIT. Quatre d’entre nous représentaient l’école : Chris (le capitaine), moi-même, Aaron et Marc. Les trois autres – John, Gareth et Brian – représentaient DCU. En effet, ils n’ont qu’un seul sabreur là-bas, Keane, et donc pour qu’il puisse participer il a fallu former cette équipe mixte.

Chaque formation était constituée de trois sabreurs et d’un remplaçant, mais on a procédé à un turn-over de façon à ce que chacun soit remplaçant deux fois, sur les huit matchs que comptait la compétition. Le hasard a fait que nos deux équipes se sont rencontrées dès le premier tour. Nous avons gagné relativement facilement, cinq à un. Le point perdu est pour moi, puisque je me suis incliné contre Brian par cinq touches à quatre. J’ai en revanche battu Keane cinq à un.

La suite du tournoi s’est révélée nettement plus compliquée… Nous avons perdu les trois matchs qui ont suivi. Certes contre les équipes supposément les plus fortes, mais quand même. Je n’étais pas très content de ma performance, même si j’ai réussi à placer de belles touches par moments. Le fait est que j’avais beaucoup trop tendance à me précipiter. Par la suite, j’y suis allé plus calmement, tentant d’accélérer seulement lorsque je le jugeais bon, et ça s’est un peu mieux passé. Cependant, j’ai encore en travers de la gorge la dernière touche de mon dernier combat lors du quatrième match. Quatre partout, j’esquive l’attaque de mon adversaire, j’ai le champ grand ouvert et j’en profite instantanément… mais mon pied d’appui glisse et je manque mon adversaire qui lui ne me rate pas en retour ! Le pire, c’est que le coup aurait dû être annulé, ai-je appris par la suite… Mais l’arbitre – qui n’était autre que Marcos, notre entraîneur ! – n’a pas vu la glissade.

Nous avons ensuite gagné nos deux derniers combats de la journée, avant que le hall où se déroulait la compétition ne ferme. Ça ne m’arrangeait guère car j’étais censé travailler le lendemain, mais pas le choix. Il était de toute façon prévu de repartir le dimanche, mais le report des deux matchs retardait d’autant le départ.

Chris nous avait pris des chambres dans l’hôtel où était prévu un dîner entre toutes les équipes du tournoi. J’ai d’ailleurs largement profité de mes vint-cinq ans tout neufs pour me faire payer quelques verres… J’ai passé l’une des meilleures soirées de ma vie, mais je ne vous la raconterai pas, ce n’est tout simplement pas racontable… Vous aurez peut-être droit à des photos si je mets la main dessus, on verra ! Toujours est-il que ça m’a fait une deuxième très courte nuit avec deux combats qui nous attendaient le matin venu. Curieusement, j’étais l’un des plus en forme du groupe, et pourtant je vous jure que… Non, j’ai dit que je ne racontais pas ! Bref, nous essuyâmes malheureusement deux défaites. Une fois de plus j’ai nourri quelques regrets sur mon dernier combat, perdu cinq à quatre… L’équipe a donc fini cinquième (ou sixième, j’ai un petit doute) sur neuf, ce qui reste une performance honnête pour un club créé cette année. En ce qui me concerne, une prestation pas mauvaise, mais surtout le sentiment de progresser rencontre après rencontre… J’ai hâte de combattre à nouveau. Pour le moment, on va endosser le costume d’organisateur, puisque le club accueillera un tournoi d’épée le 14 avril.

Je suis rentré avec Marc, Gareth et Brian : train jusqu’à Dublin, puis bus jusqu’à Dundalk. Un peu crevé, j’ai roupillé tout le long du trajet. De retour à la maison, m’attendaient mes colocs, ainsi que Gerry et Geraldine, pour un repas entre nous histoire de fêter une dernière fois mon anniversaire. Je me suis vu remettre deux livres d’heroic fantasy à cette occasion, Magician et the Shelters of Stone. J’ai des amis qui connaissent mes goûts ! Je sais que vous ne lirez probablement pas ces lignes, mais qu’importe : merci à vous, Christian (très bonne idée, les bouquins, dommage que tu n’étais pas là !), Maïté, Céline (félicitations à vous deux pour le repas !), Gerry, Geraldine !

Hélas, la dure réalité a ensuite repris ses droits, j’ai passé le reste de la soirée à travailler sur une présentation que je devais remettre pour le lendemain. Le sujet ? L’utilisation des téléphones portables comme billets de train. Objectivement, c’était intéressant et pas très long à faire, mais je ne sais pourquoi, j’ai été incapable d’avancer. Je ne cessais de refaire tout ce que je faisais, je devais m’y reprendre à dix fois avant de réussir mes captures d’écran, je n’étais jamais sûr de mes mots, etc. Il y a des jours, comme ça. La fatigue n’y était sans doute pas étrangère. Bref, au bout d’un moment j’ai lâché l’affaire, voyant que je n’arriverais à rien de bon, et j’ai laissé le travail inachevé au lendemain matin. Je me suis changé les idées en gagnant un peu moins de trois dollars au poker, avant d’aller me coucher.

Le lever a été difficile… Mais une fois devant mon écran, la présentation s’est faite toute seule, et j’ai pu l’envoyer au prof à temps. J’ai malheureusement raté un cours (je déteste ça), heureusement pas très important puisque ce ne sont que des révisions de choses que je connais bien pour les avoir vues plusieurs fois à Nantes. J’ai eu un cours de deux heures après, j’en reviens. Maintenant, je vous laisse, mon projet m’attend… See you!

2 commentaires:

Albireo a dit…

Hmm... J'ai modifié une phrase du message (la date du prochain tournoi d'escrime), et il semblerait que deux commentaires soient parti, deux commentaires que je n'avais pas lus. Si les auteurs repassent par là, je vous invite à reposter, avec toutes mes excuses. A moins que je n'ai simplement halluciné.

Sarah a dit…

Salut.
Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant des infos sur Dundalk.
Je suis pour l'instant à la fac d'Arras (dans le nord pas de calais) et l'année prochaine je pars avec une copine à l'DKiT pour finir notre licence.
Je voulais donc savoir si ça te dérangeait de répondre à nos questions. Je te laisse mon adresse: sadanse12@hotmail.com.
Si tu ne le souhaites pas, ya aucun problème, je comprendrais très bien.
Merci d'avance et bonne continuation en Irlande.