30 novembre 2005

Expelliarmus

Je profite du peu de temps que j'ai devant moi pour faire une critique un peu plus longue du quatrième opus de Harry Potter… Je précise que je l'ai vu en VF :
Donc, autant Le Prisonnier d'Azkaban m'avait déçu, autant La Coupe de Feu m'a enthousiasmé ! Le film change résolument de ton par rapport aux précédents, quelque peu enfantins (surtout le premier, en fait). Sans atteindre les sommets qu'on est en droit d'attendre dans les prochains films, celui-ci est nettement plus sombre. De part l'histoire bien sûr, mais c'est plus frappant encore visuellement : la première scène dans le manoir des Jedusor, les épreuves du lac et du labyrinthe, le cimetière… Et paradoxalement, c'est également le film le plus drôle de la série ! Mention spéciale à la scène de Malefoy transformé en fouine. « – Qu'est-ce que vous faites ?! – J'enseigne ! » Excellent. ^^ Moi qui craignait un peu le traitement du personnage de Fol-Œil, j'ai été rassuré par le jeu excellent de l'acteur qui l'incarne !
Dans l'ensemble, d'ailleurs, la façon dont sont traités les personnages est vraiment un point fort du film. Certes Malefoy passe au second plan, mais je ne me fais guère de souci pour lui vu la place qui lui revient dans les prochains films. J'ai été un petit peu déçu, en revanche, par la place donnée à Viktor Krum et surtout à Fleur Delacour. Moi aussi, j'ai compté ses répliques. ^^ Je ne crois pas qu'elle dise plus de deux phrases les rares fois où elle a la parole. Et paradoxalement, Viktor et Fleur sont omniprésents visuellement, ce qui leur confère une impression bizarre de « 1ers rôles silencieux ». Ce film est paradoxal, je vous dis. Mais l'alchimie tient à merveille. Il était évident qu'il y allait y avoir des coupes franches vis-à-vis du livre, et je les ai trouvées vraiment très intelligentes. Exit Winky (pas sûr de son nom), l'elfe de maison, plus de Dobby non plus (le verra-t-on dans le 6 ?), Ludo Verpey disparaît également, mais aucun de ces personnages n'était indispensable déjà dans le livre. La Coupe du Monde de Quidditch a été expédiée assez vite, mais le sacrifice était nécessaire et ne m'a pas choqué. En revanche on garde la première scène avec le jardinier moldu, et ça j'ai bien apprécié !
J'ai adoré l'arrivée des élèves de Beauxbâtons et Durmstrong. ^^ Bien que je ne suis pas certain que Beauxbâtons n'envoyait que des filles à Poudlard, dans le livre. Enfin bref. McGonagall et Dumbledore sont très biens. Dumbledore est même inquiétant lorsqu'il demande à Harry s'il a déposé son nom dans la Coupe… La scène du premier cours de Fol-Œil vaut également son pesant d'or. J'ai beaucoup, beaucoup aimé le moment ou Neville assiste à la démonstration du sortilège Doloris, c'était vraiment poignant. Son rôle s'est quelque peu épaissi et j'en suis ravi, moi qui aime beaucoup ce personnage. Maintenant, il faut bien commencer à préparer le rôle important qu'il aura dans le cinquième opus…
Venons-en à Harry, que j'ai bien aimé également. On ressent pleinement l'adolescence du personnage (et des autres également), encore un point fort du film. Il a clairement mûri, certaines de ses répliques sont excellentes, pleine d'une sorte d'humour détaché qu'on ne trouvait pas avant. Malgré cela il reste encore assez maladroit, et par-là même, touchant. Ron est bien lui aussi, je trouve d'ailleurs qu'il n'a vraiment pas de chance. À sa place j'aurais déprimé devant une telle robe de soirée… ^^ Enfin Hermione est magnifique dans son rôle, la scène du bal est un grand moment, sa crise de larmes finale émouvante et en même temps désemparante.
Et pour finir sur les personnages, je suis content d'avoir enfin vu Fred et Georges avec une vraie place à eux, dans ce film. Encore une fois, sans doute que le rôle qu'ils sont appelés à avoir dans L'Ordre du Phénix y est pour quelque chose…
Bref, j'étais totalement conquis jusqu'au milieu du film. À partir de là, j'ai quelques reproches à formuler… Ça a commencé avec la scène où Harry trouve la Pensine. Dans le livre, si ma mémoire est bonne, il y visitait deux souvenirs, l'audition de Karkaroff, et le procès de Bellatrix Lestrange et Barty Croupton Jr. Là, ces deux scènes ont été fusionnées. Ce n'est pas une mauvaise idée, mais je trouve du coup que la révélation sur le sort des parents de Neville perd beaucoup de son intensité. C'est limite si on ne passe pas à côté ! Dommage. D'ailleurs il me semble que c'est Bellatrix qui torture Franck et Alice Londubat dans le livre, et je ne crois pas avoir entendu son nom dans cette scène du film ?
Puis il y a la mort de Barty Croupton, et surtout sa non-explication. J'ai beau cherché, je ne la trouve pas. On aurait pu s'attendre à avoir l'explication à la fin du film, mais niet. Et ce n'est pas le seul oubli.
La scène du cimetière est plutôt bien réalisée, bien que je ne l'ai pas trouvé plus prenante que ça. La mort de Diggory est aussi brutale et tragique que dans le roman. Et le personnage de Voldemort ressemble bien à l'idée que je m'en faisais. ^^ Je suis content qu'on n'ait pas gardé la tête qu'il avait dans le premier film, derrière le crâne de Quirell. Là on a bien droit aux fentes, comme pour un serpent, en guise du nez.
En parlant de détails, j'ai trouvé l'Éclair de Feu de Harry assez moche. Il avait vraiment cette tête là dans le 3 ?! De même, Viktor Krum me paraît assez massif pour un attrapeur. Mais je pinaille peut-être. ^^ Par contre, j'ai repéré une coquille assez gênante, mais peut-être est-ce une mauvaise traduction ? Voldemort parle de la mère de Harry comme d'une Moldue, hors c'est bien une sorcière, qui plus est une sorcière qui a doté son fils d'une protection magique, cette même protection qu'évoque Voldemort en parlant de « vieille magie » !
Exit aussi le début de la « guerre » entre le ministère et Poudlard, même si on en a quand même un avant-goût avec Fudge dans le bureau de Dumbledore. Très dommage. Et où est passé la récompense de Harry ? Comment les Weasley vont monter leur magasin, maintenant ?
Mais mon plus gros reproche, c'est quand même la toute fin. On dirait que Harry a déjà tout oublié de la mort de Cédric. Et dans l'ensemble, la toute dernière scène est plus que maladroite. Je ne sais pas ce que ça donne en VO, m'enfin en VF, ce que disent Harry, Ron et Hermione est plutôt, euh, spécial…
Dans l'ensemble, le film reste génial. Mais il est vraiment dommage que la deuxième moitié ne soit pas à la hauteur de la première, qui atteint des sommets jamais vus jusque-là dans aucun des trois premiers films.

7 commentaires:

Andrea a dit…

Toujours aussi viktorkrumest dans ton expression à ce que je vois ^^;;;

Albireo a dit…

Oui, mais ce n'est que temporaire et en plus j'ai une excuse. :)))

Andrea a dit…

Certes mais j'attends toujours la critique de fond en comble de U2 au stade de France lol

Albireo a dit…

Ah oui, là j'avais été très viktor-krumesque, je te l'accorde. ^^

Mais j'étais incapable de me rappeler la liste et l'ordre des chansons. Les souvenirs se bousculent dans ma tête, mais j'ai beaucoup de mal à les ordonner eux aussi.

Albireo a dit…

Au fait !

L'article du Monde, je l'avais en fait déjà lu, le jour-même de sa parution. ;)

Andrea a dit…

Effectivement contrairement au 3ème opus, nous semnlons avoir vu le même film ^^

Dans mes souvenirs Bbtx est bien une école non mixte.

Pour l'absence de Bellatrix, celame gène moins que la fin tronquée. Dans le tome 6, elle annonce cranement à Neuville qu'elle va terminer ce qu'elle a commencé 15 ans plus tôt et qu'elle a pris son pied en torturant ses parents. Plus rationel de l'introduire dans OttP puisque on fait la connaissance à St Mangouste des Longbottoms

Andrea a dit…

Pour Bart l'absence d'explication n'est pas criminelle: dans la scène d'avant on voit le procès ou Crouch renie son fils, confirmé par d'autre témoin. Maugrey/fiston le regarde avec haine. Vers la fin on compprend qui est vraiment Maugrey. Point besoin d'un long discours.
Effectivement Albus fait peur car c'est la première fois qu'on le voit en adulte:il doute et n'est plus omniscient.
Pour le jardinier, impossible de la virer, c'est l'incipit du livre ce qui n'est pas le cas des Dudley et puis ça présente Barty JR et un Voldie encore faible.