20 décembre 2009

Réminiscences

Un sentiment étrange l’habitait, comme si l’absurdité de la situation remettait en cause le sens de chaque chose qu’il avait apprise. Comme si les règles avaient changé.

Que se passait il ? N’entendait il, ne voyait il plus rien ? Ou bien ne voulait il plus voir, simplement ?

Est ce que plus rien n’avait de sens ? Ces choses qui l’entouraient, étaient elles réelles ? Ou bien cela n’existait il que dans son imagination, parce qu’il croyait à son existence ? Ou pire, parce qu’il avait décidé que cela existait ?

Renier l’existence de quelqu’un n’est il pas déjà le faire cesser de vivre ?

Que se passe t’il quand rien autour de soi ne semble affecté par votre présence ?

5 commentaires:

Jean a dit…

Extrait retrouvé entre autres choses sur un vieux disque dur que je croyais perdu et que j’ai pu lire à ma grande surprise. Pour les autres, pas de miracle, il faudra bourse délier…

La blondasse a dit…

Tu n'aurais pas retrouvé un certain chapitre 9 à tout hasard ? :D

Jean a dit…

Hélas non, juste les 10, 11 et 12. Pour le 9, mon seul espoir est qu’il se trouve sur un autre disque, plus ancien. Je comptais me renseigner demain pour aller éventuellement le porter chez un spécialiste.

Lisso' a dit…

*songes à demander des droits pour le titre...*

PLAGIAAAAAAAT ! ^_<

Jean a dit…

Tu pourras parler de plagiat quand tu l’auras terminée, cette fic’… Autant te dire que je ne m’inquiète guère. ^^

Sinon, les deux collègues du miraculé ont été diagnostiqués et sont récupérables. Ne me reste qu’à convaincre mon portefeuille de sortir de dessous le meuble où il s’est terré par peur de la saignée qu’il va subir…